img
Aimer la Vie
Lire

L'histoire de Marie-Reine

img
img
Marie-Reine
Soutenir ou parrainer Marie-Reine

Marie-Reine avait 7 ans quand elle fut accueillie au Foyer par le Père Augustin en 2006. Quand un enfant nait avec une malformation, il est considéré comme un démon, ou on pense qu’un sort a été jeté aux parents.

Marie-Reine fut abandonnée une nuit en pleine forêt, un chasseur l’a trouvée mourante et l’a portée au dispensaire d’Hahépé. Elle y resta jusqu’à ce que les sœurs entendent parler du projet du Père Augustin et lui demandent son aide. Celui-ci accueillit Marie Reine en 2006 et la prit totalement en charge. C’est aujourd’hui une jeune fille pleine d’humour et de joie de vivre. Voici ce qu’elle nous raconte: Je suis née à Hahépé, je m’appelle Marie-Reine. Je ne suis pas venue au monde comme les autres enfants; je suis née avec déjà cette malformation. Un enfant né avec un handicap, cela devait provoquer beaucoup de réactions dans sa famille et dans le village. C’est ainsi que pour les uns je suis un «démon», pour d’autres ça serait un sort jeté aux parents. Même entre les parents ce sont aussi des querelles, des accusations réciproques…. C’est ainsi que pour mettre un terme à ces multiples accusations, on alla me déposer dans une forêt la nuit profonde pour en finir comme ça avec moi. Mais le lendemain ou quelques jours après, mes pleurs ont attiré un chasseur, qui m’a retrouvée. Je suis ensuite confiée à une communauté des Sœurs religieuses infirmières au dispensaire d’Hahépé qui parait-il, m’ont réanimée car j’étais presque mourante arrivée au dispensaire. Après quelques temps passé avec les sœurs, ces dernières n’avaient plus de moyens suffisants ni de structure pour m’élever. En même temps ayant appris le projet du Père Augustin, qui consiste à donner la joie de vivre aux personnes ayant un handicap; elles demandèrent son assistance. Celui-ci n’a pas hésité à ma prise en charge totale et effective. C’est ainsi que je fis accueillie dans le Foyer en août 2006. Me voilà aujourd’hui une grande fille!

Pour les uns je suis un «démon», pour d’autres ça serait un sort jeté aux parents. Marie-Reine fut abandonnée une nuit en pleine forêt, un chasseur l’a trouvée mourante et l’a portée au dispensaire d’Hahépé.

Après quelques temps passé avec les sœurs, ces dernières n’avaient plus de moyens suffisants ni de structure pour m’élever. En même temps ayant appris le projet du Père Augustin, qui consiste à donner la joie de vivre aux personnes ayant un handicap; elles demandèrent son assistance.

Nos partenaires

Ils nous Soutiennent

donor
donor
donor
donor
img